Les grands-parents : Cultiver de bonnes relations dès la naissance

Les grands-parents peuvent vivre à proximité ou à l’autre bout de la France. Ils peuvent aimer les bébés, mais refuser quand même de changer les couches. Peu importe la situation, j’ai des idées sur la façon dont vous pouvez entretenir les relations grands-parents-petits-enfants dans les premières années et au-delà !

Utiliser la technologie pour établir des relations à distance. Les vidéos conférence, à l’aide d’applications comme Skype ou Face-Time, est un excellent moyen d’aider les jeunes enfants à commencer à communiquer avec leurs grands-parents et les autres membres de leur famille qui ne vivent pas à proximité. Les bébés et les tout-petits en viennent à reconnaître les voix et les visages des gens à l’écran, ce qui peut donner le coup d’envoi de leur relation et les aider à se sentir moins timides lors de leurs premières visites en personne.

Préparez les grands-parents et les petits-enfants pour des visites réussies. Essayez de planifier la visite le matin, une heure où la plupart des bébés sont éveillés et prêts à jouer. Sortez les jouets et les livres préférés de votre enfant. Si votre enfant est un peu lent à s’échauffer, commencez à jouer ensemble en groupe et éliminez-vous graduellement à mesure que votre bébé devient plus à l’aise. Pour les tout-petits, veillez à ce que l’environnement soit le plus sécuritaire possible pour les enfants afin que les grands-parents puissent se concentrer sur le plaisir, plutôt que d’avoir des « ne pas toucher » régulièrement.

Au besoin, aidez les grands-parents à comprendre les besoins de votre enfant. Les grands-parents ont peut-être oublié que les bébés n’interagissent que pendant de courtes périodes de temps. Une technique qui peut être utile est d’utiliser la « voix du bébé » pour partager une suggestion. Comme ça, ce n’est pas vous qui dite aux grands-parents quoi faire, c’est le bébé : « Mamie, j’adore jouer dans la cour de récréation. Peut-être que si tu me fais rouler des voitures, ça m’aidera à me distraire. »

Donnez-leur le temps de trouver leur chemin. Les grands-parents auront leur propre approche qui pourrait être différente de la nôtre. Bien qu’il soit tentant d’entraîner à l’écart ( » Hé maman, le bébé aime mieux quand tu le tiens par-dessus ton épaule… « ), il est parfois préférable de laisser la relation évoluer à sa propre façon. Les bébés et les jeunes enfants peuvent gérer différentes approches lorsqu’ils se sentent en sécurité et aimés.

Enfin, soyez patient. Parfois, ces relations ne se forment pas tout de suite. Le lien entre les petits-enfants et les grands-parents peut être une relation spéciale, distincte et incroyablement puissante dans la vie d’un enfant. En soutenant ce lien en développement, à partir des premières années, on plante la graine pour de nombreuses années de souvenirs partagés.

Laisser un commentaire